du Logis de la Dame Blanche

du Logis de la Dame Blanche Berger allemand

Berger allemand

La trachéobronchite infectieuse ou "toux de chenil"

La trachéobronchite infectieuse  ou

La toux de chenil  s’agit de la maladie respiratoire la plus fréquente chez le chien. Elle touche surtout les chiots mais un chien peut être touché quel soit son âge.

La toux de chenil survient plus souvent en autumne et en hiver, le climat étant alors propice aux irritations des voies respiratoires. Elle peut très rapidement contaminer un grand nombre de chiens.

Des chiens qui toussent et qui éternuent

Tels sont les seules signes de la maladie dans plus de 70% des cas, souvent associés à une conjonctivite et à un écoulement nasal. La toux est forte et sonore, elle s’aggrave avec l’exercice et peut être déclenchée en palpant la gorge du chien. La transmission se fait de manière directe (aérosol créé par l’éternuement ou la toux) et éventuellement de manière indirecte par le biais de l’environnement contaminé. En général, les chiens ne montrent pas d’autre signe alarmant et guérissent en une à deux semaines. Un traitment est cependant souvent nécessaire lors de toux de chenil : il vise à limiter les symptômes et à lutter contre les complications. La pneumonie est une complication grave qui concerne surtout les chiens les plus jeunes et donc les plus fragiles. Fièvre, difficultés respiratoires, baisse de l’appétit et perte de poids sont alors observées. En cas de broncho-pneumonie, la mortalité peut atteindre 20% chez les chiens affectés.

Plusieurs types de vaccins sont disponibles

La toux de chenil est une maladie due à un ou plusieurs agents bactériens et viraux. Quand plusieurs agents sont réunis (soit dans la majorité des cas), les symptômes exprimés sont plus importants.

Les vaccins disponibles peuvent être administrés soit par voie classique, soit par voie intranasale.

Quelle que soit la forme d’administration, des rappels annuels sont indispensables pour entretenir l’immunité.
Ne pas confondre avec la toux de chenil...

Oslerus osleri est un ver parasite qui se développe en France depuis quelques années. Se ver se développe dans la trachée et les grosses bronches des chiots ou des chiens adultes, générallement âgés de moins de 2 ans. L’infestation entraîne l’apparition d’une toux forte, quinteuse, chronique, qui s’aggrave avec le temps. L’obstruction complète peut conduire à la mort par asphyxie.

Les nodules formés par le parasite peuvent être observés grâce à un examen endoscopique de la trachée. Un traitement vermifuge ciblé permet de l’éliminer.



Source : "Lignées Elevage", N°26, novembre 2015